Automobile

automobile 2

Un chiffre tout d’abord : le secteur automobile accuse en permanence un déficit de 2 000 commerciaux !

Quelles sont les raisons identifiées qui peuvent expliquer ou tenter d’expliquer ce phénomène structurel ?
La voiture attire certes parce qu’elle demeure un produit d’innovation et  statutaire .

 

automobile 6

Cela étant le métier de conseiller commercial automobile  n’est quasiment pas valorisé par les instances éducatives qui considèrent que cette fonction ne requiert pas un cursus de connaissances générales conséquent.

Erreur  d’appréciation gravissime et regrettable si l’on en juge la complexité grandissante de ce métier qui nécessite désormais  des connaissances commerciales et techniques pointues.

Ce constat affligeant l’est d’autant plus que l’achat et l’entretien de l’automobile demeure le second budget au sein de chaque foyer (après celui de l’habitation).

Ce secteur d’activité qui génère entre 1,8 million et 2 millions d’immatriculations par an (voitures neuves) a donc de l’avenir,  recrute et recrutera des commerciaux talentueux et ambitieux.

Automobile industrie

Les profils techniques (du responsable technique au mécanicien) ne sont pas en reste et  se font  malheureusement de plus en plus rares.

Notre cabinet investit beaucoup de ressources pour les détecter, les suivre et le moment venu les proposer à ses clients.

 

EXCELLIUM RH CONSULTING, en la personne de son dirigeant issu du secteur de l'automobile recrute naturellement pour les réseaux de distribution toutes sortes de profils :
    o    Chefs d'atelier
    o    Conseillers service A/V
    o    VIPR
    o    Mécaniciens
    o    Directeurs de plaques
    o    Directeurs de concession
    o    Chefs des ventes
    o    Conseillers commerciaux VN/VO