Vous êtes ici : AccueilNotre Savoir faire Technicien de maintenancePoste technicien de maintenance industrielle

Poste technicien de maintenance industrielle

On entend de plus en plus parler de ce métier, et pour cause : les entreprises recrutent de nombreux techniciens de maintenance. Se former à ce métier serait l’assurance de trouver facilement un emploi. Mais en savez-vous en quoi consiste, très concrètement un poste de technicien de maintenance industrielle ?

poste technicien maintenance industrielle

Technicien de maintenance : les formations

Il est aujourd’hui nécessaire de disposer d’une formation solide pour exercer le métier de technicien de maintenance industrielle. Différents niveaux de qualifications existent : le Bac Pro Maintenance des Equipements Industriels, le BTS Maintenance des Systèmes ou encore le DUT Génie Industriel et Maintenance (pour un niveau bac +2). Pour ceux qui souhaitent se spécialiser et aller plus loin dans leur formation, il existe la licence professionnelle Maintenance des systèmes industriels, de production et d’énergie (bac +3).


Les missions du technicien de maintenance

La mission principale d’un technicien de maintenance ? Réparer les pannes et les dysfonctionnements qui surviennent au sein du parc machines de l’entreprise ou encore chez les clients . La plupart du temps, il agit dans l’urgence afin de minimiser les impacts sur la production. Avant cette phase d’intervention, une partie du temps est consacré à la prévention des incidents. Les techniciens effectuent des opérations de surveillance des machines afin de s’assurer de leur bon fonctionnement. Enfin une partie du temps est dévolue à l’amélioration des processus de maintenance. Après une panne, il faut analyser la situation et voir si cette dernière aurait pu être évitée ou traitée plus rapidement.

Maintenance industrielle : des conditions de travail particulières

Un technicien de maintenance œuvre au cœur de l’entreprise. Il n’y a pas vraiment de routine ou de journée type : une panne peut survenir à tout moment et chaque intervention est différente. A noter : le cadre de travail peut être difficile pour certains. Le bruit est omniprésent, et certaines interventions exigent de respecter des consignes de sécurité assez strictes, par exemple, en utilisant des équipements de protection appropriés(EPI). Le rythme de travail soutenu implique souvent de travailler la nuit ou le week-end. Un service de maintenance doit impérativement fonctionner 24h/24H : des permanences sur place ou à domicile sont organisées afin d’assurer le bon fonctionnement de l’entreprise.

Technicien de maintenance : la rémunération

La rémunération d’un technicien de maintenance dépend de sa formation et de son expérience, mais elle se situe en moyenne autour de 36 000 euros par an en France. La rémunération varie également selon le secteur d’activité et les politiques salariales pratiquées par les entreprises. 

Les perspectives de carrière

Après plusieurs années d’expérience, un technicien de maintenance peut évoluer vers des fonctions de responsable maintenance. Sa bonne connaissance de l’entreprise peut aussi lui permettre de se tourner vers d’autres fonctions comme la production ou le service après-vente ou encore le bureau des méthodes..

Tous les secteurs de l’industrie recrutent aujourd’hui des techniciens de maintenance : informatique, aéronautique, éolien et mécanique, sont à titre d’exemple des secteurs porteurs. Face à de nombreux départs à la retraite, la demande de main d’œuvre ne devrait pas faiblir dans les dix prochaines années. Le métier de technicien de maintenance a donc bien le vent en poupe.



 

Sur ce site, nous utilisons des cookies.